Houda Remita,
passion maquillage

Le maquillage, Houda Remita est tombée dedans il y a une vingtaine d’années.

Après un premier passage dans la coiffure et l’esthétique qui lui a permis de cerner les différents aspects du secteur de la beauté, puis de creuser sa voie vers ce qui lui plaisait le plus : l’alchimie des fards et des poudres, la danse des pinceaux et des crayons, le jeu incessant de la couleur et de la lumière sur la peau. « Le maquillage peut recréer toute la palette des émotions », dit-elle.

Elle travaille aujourd’hui aux quatre coins du monde de la mode, avec des photographes et des stylistes de tous pays. Parmi les magazines faisant appel à elle, citons Vogue Italie, Vogue Allemand, Elle France, Marie-Claire Italie, Glamour USA, ID en Angleterre… Elle a accompagné les défilés des maisons de couture Lanvin, Guy Laroche, Jean-Louis Scherrer, des campagnes publicitaires pour Dolce Gabbana, Dior, Banana Republic,

Hermès, Alberta Ferretti, Nike, Escada, les clips de Bjork, Julien Clerc, NTM, Khaled, Véronique Sanson. Autres stars magnifiées sous sa houppette : Isabelle Huppert, Emmanuelle Béart, Ludivine Sagnier, Marina Hands, Léa Seydoux, Venus Williams, Marina Abramovic …

Le parcours sans faute d’une enthousiaste doublée d’une perfectionniste. Et une expérience qu’elle souhaite aujourd’hui transmettre : en 2011, elle ouvre à Paris le Design Makeup Art Institute, une école de maquillage à ses couleurs et ses valeurs. « Ce métier exige une grande faculté d’adaptation, explique-t-elle. En presse, par exemple, il faut savoir s’ajuster à la ligne éditoriale de chaque magazine : créer pour l’un une femme chic et sexy, pour l’autre une femme plutôt sportive et accessible.

Pour les défilés de mode, il s’agira de s’inscrire dans les thématiques choisies par les créateurs. Ce travail sur les références est mis en avant dans notre enseignement, afin que les élèves apprennent à aiguiser leur regard. »

Une démarche axée sur l’ouverture culturelle, toujours source de créativité. Houda Remita elle-même se passionne pour toutes formes d’expression artistique : cinéma, art vidéo, peinture, littérature, danse … L’école D-mai dispose d’une bibliothèque où les étudiants peuvent consulter divers ouvrages sur l’art et la mode, et même des essais sociologiques ou philosophiques sur la beauté.

Selon Houda Remita, le maquillage, cet art de l’éphémère et de la séduction, mérite recul et réflexion.

Vidéos

Karlie Kloss Vogue Netherlands – Film & Edit: Michelle Duijn

Portrait de Koto Bolofo pour Vogue Germany

Portfolio