Un lieu d’apprentissage,
une ouverture à la créativité

On est dans le onzième arrondissement de Paris : les parfums cosmopolites de Belleville, les nuits branchées d’Oberkampf, l’animation de République et, tout près, le rafraîchissant canal Saint-Martin et ses écluses à l’ancienne.

Plein d’énergie et de charme, le quartier attire designers, stylistes, photographes et artistes de tous bords. C’est ici que s’est installée l’école de maquillage D-mai, en retrait dans une tranquille impasse donnant sur la rue Darboy, pour que les conditions de travail soient optimales.

L’agencement des locaux a été prévu pour favoriser à la fois la concentration individuelle et les échanges entre élèves et professeurs. La salle de cours est entièrement dédiée au travail du maquillage, autour de coiffeuses amovibles. Un espace bibliothèque y est intégré, ainsi qu’un poste internet pour les recherches documentaires.

L’école de maquillage D-mai met tout en œuvre pour accueillir ses élèves dans une atmosphère aussi conviviale que studieuse.

D-mai à la radio

Houda Remita, fondatrice et directrice de l’école D-mai, était invitée à participer à l’émission de France Culture Grantanfi, magazine animé par Martin Quenehen. Elle est intervenue en compagnie de Sophie Chassat, philosophe et bloggeuse, Armelle Kaiser, coordinatrice pédagogique à l’ ISIPCA à Versailles et Dominique Paquet, philosophe, auteur de « Miroir, mon beau miroir ».